Quelle est la stratégie "cloud" d'Apple?

Apple est réputé pour la qualité de ses produits, aussi bien par leur design que leur facilité d'utilisation.
Mais pour les rendre encore plus attractifs, la firme à la pomme s'est également toujours efforcée de proposer les meilleurs contenus: les suites Adobe ont largement contribué à l'aura "créa" des Mac, le store iTunes a fourni  de la musique aux possesseurs d'iPod, et enfin, plus récemment, l'App Store a fait des iPhone et iPod Touch les plateformes privilégiées des développeurs mobiles.


Tous ces contenus, ces plateformes, sont rentables par elle-mêmes mais leur véritable raison d'être est d'accroître encore les ventes d'appareils, comme le montre ce graphique publié par BusinessInsider:



Le rachat récent de PA Semiconductor, fournisseur de la puce A4 équipant l'iPad, et probablement également le prochain iPhone, démontrent qu'Apple s'ancre dans sa position de "créateur de machines".


Ces faits sont à garder à l'esprit quand on essaie d'imaginer la stratégie d'Apple pour le cloud. Quels services vont-ils (et peuvent-elle) proposer pour renforcer ses positions dans la vente de matériel? Aujourd'hui, deux sont proposés:


1. MobileMe


Ce service, dont les fonctions les plus intéressantes ne sont disponibles que dans la version payante, permet de synchroniser ses contacts, calendriers, mails entre ses ordinateurs et appareils Apple en mode Push et de stocker jusqu'à 20Go de données online, incluant la gestion de galeries. Il permet également de localiser, verrouiller et réinitaliser son iPhone à distance.


2. iWork.com


Permet d'uploader et de partager des documents iWork (Pages, Numbers, Keynote). Mode public/privé, avec mot de passe, et téléchargement des docs possibles en format iWork, Office et PDF.




Google propose déjà  gratuitement la synchronisation des appareils sous Android, les emails, la gestion de galeries media. De plus, Google Docs est bien plus aboutie que la tentative iWork.com par Apple.
Le focus était jusqu'à présent sur les medias, mais avec l'arrivée de l'iPad, et la pénétration de plus en plus importante de l'iPhone dans le monde de l'entreprise, on peut s'attendre à un effort conséquent d'Apple pour améliorer ses services en ligne:
- gratuité totale ou partielle des services MobileMe, devenus indispensables pour rendre le scénario MacBook/iPad/iPhone gérable
- réel portage de la suite iWork vers le cloud


Sans ces améliorations, les utilisateurs pourraient céder aux sirènes de Google et se tourner vers les appareils tournant sur Android.


La consommation de media est un autre challenge. Aujourd'hui, les utilisateurs ayant une bibliothèque musicale de plusieurs dizaines de Go ne sont plus l'exception.
Ils sont confrontés à un choix: se forcer à choisir une fraction de leur bibliothèque qu'ils emporteront sur leur appareil mobile, ou alors sacrifier tout ou une grande partie du disque de l'appareil pour stocker la musique, ou tout autre media d'ailleurs. De plus, la synchronisation physique entre les appareils peut devenir extrêmement pénible, dans un contexte ou un utilisateur aurait ordinateurs, iPhones, iPad ...


Que peut proposer Apple pour pallier à cela, toujours pour rendre gérable la possession de tous ces appareils qu'ils veulent nous vendre?


On peut imaginer une fusion des comptes "MobileMe" et "iTunes" pour fournir aux utilisateurs un point de synchronisation unique, transparent, qui en plus de fournir les services cités plus haut, héberge également un "miroir" de la bibliothèque iTunes de chaque utilisateur. Ceci permettrait à Apple de répondre à une concurrence de plus en plus pressante (prenez Beezik par exemple). Néanmoins, cette solution aurait l'inconvenient de se heurter a l'interpretation variable du droit relatif au copyright d'un pays a l'autre, et de couts de stockage gigantesques qui ne pourraient être couverts que par un abonnement onéreux pour l'utilisateur final. Ces deux contraintes rendent pour moi cette hypothese tres peu probable.


Une solution moins couteuse en infrastructure pour Apple, mais aussi moins complete en terme d'experience utilisateur, serait de ne permettre via le cloud que l'acces aux medias achetés chez Apple.
Ce serait a la fois une incitation a consommer les medias de preferences depuis iTunes, et réduirait considérablement la facture de stockage de la firme. Ceci expliquerait le rachat puis la fermeture le 31 mai de Lala.com, et l'achat de ituneslive.com par Apple. A moins que ce ne soient que des mesures de protection du modele Apple?


Et vous, que pensez vous de la forme que prendront les futurs services connectes d'Apple?

Comments

Popular posts from this blog

The webification of TV ads

Beyond the glasses

Oculus VR: Where Did Facebook See The Billions?